Ill Scholars (Mattic & Madwreck)

Du Havre à la Caroline du Nord

La rédaction sort d’une autre longue période de passage à vide, où masse d’albums plus dingues les uns que les autres ont transité. Des projets qui méritaient bien plus qu’un retweet ou un message promo copié-collé/spammé. Ill Scholars, l’album de Mattic et Madwreck en fait partie…
Mattic

Le grand public français connait principalement Mattic pour ses collaborations avec A State of Mind, La Fine Equipe et Wax Tailor. Cependant, avant de s’installer au Havre, il laissa son empreinte à Charlotte en Caroline du Nord. C’est au début des années 2000 dans cette terre sainte du son qu’il forma le trio The Others avec Johnny Madwreck et The Mighty DR.

Madwreck

L’arrivée en France de Mattic. Le Dirty Art Club fondé par Madwreck et Matt Cagle. Depuis, les décennies ont passé, le groupe n’est plus, mais les liens restent ténus au sein de la fratrie artistique.

Entre les invitations dans les discographies respectives et les projets communs, c’est un nouveau chapitre qui s’ouvre avec Ill Scholars.

Nouvelle aventure du Dr Outer ?

Un nouvel album dans lequel on retrouve YagoMeans. Ce dernier est connu pour l’EP improvisé avec Mattic et Pitch 92 (The Mouse Outfit) lors d’une visite de courtoisie. Un projet qui reflétait cette volonté de partage sans calcul ni attente, où l’énergie créative sert uniquement à la création. Cette même volonté que l’on retrouve dans Ill Scholars.

YagoMeans en principal invité, complète à merveille le casting 100% nord-carolinien du LP. Une guest-list à un seul nom, dans un show intimiste à trois participants, réparti entre deux continents.

Un projet d’importance pour son fond, sa forme et ses auteurs.

Important par son message de fond, car expression d’un hip-hop véritable et expérimenté, reflet de valeurs humaines et artistiques inoxydables. Un flow unique, à la fois cabochard et précis. Sur des productions gorgées de soft power, Mattic partage avec amour ses questionnements, confessions et introspections.

Important par sa forme, car les vibres spatiales, chaleureuses et mélancoliques de Madwreck inspirent un sentiment de “retour à la maison”, tout en réalisant une plongée vers l’inconnu.

Les quinze titres incarnent le supplément d’âme offert par le MC aux rimes habiles et le beatmaker qui joue avec les conventions via un sampling particulier.. Une exploration pleine de sonorités familières et psychédéliques, dans un cadre chaleureux. Un parfait dosage entre les repères retrouvés et les expérimentations nouvelles.

Et enfin, important par ses auteurs car deux modèles de constance et d’amitié restée intacte, malgré le temps et la distance.

En résumé : cet album est le fruit d’une philosophie où l’on prend le temps de prendre le temps. Choyé avant d’être publié et à destination de celles et ceux qui sauront pleinement l’apprécier.

L’expression d’une maitrise, sans la moindre complaisance dans la zone de confort.

About Author /

Leave a Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Start typing and press Enter to search