La Petite Interview : Midicronica

Le groupe japonais Midicronica, composé des quatre personnages humanoïdes #894 (aka Hakushi), #181 (aka Hibachi), #716 (aka Nanairo) et #563 (aka Korosan) est présent dans l’inconscient populaire depuis près de 16 ans avec le titre San Francisco qui conclut la série Samurai Champloo.

Avec un très vaste spectre musical et un univers tout aussi singulier, ils marquent leur retour avec le single Pause et un nouvel album dans les rouleaux. Grace à une rencontre spontanée sur les réseaux, la rédaction put échanger quelques mots avec ces quatre anonymes notoires…

 

– Quelle est l’histoire de Midicronica et ses quatre membres #894 #181 #716 and #563 ?

Pour faire court, nous sommes des formes de vie artificielle, issues du laboratoire de Steroid, et chargées d’enquêter sur le monde des humains.

Ce faisant, nous contactons et collaborons avec divers types d’humains, ceux de la catégorie “musiciens” en particulier. Chaque rapport d’investigation est classé sous l’appellation “Album”. Nous comptons à ce jour 6 rapports complets, deux projets remix, une compilation et des inédits.


 

– D’autres artistes que nous suivons tels que Shin-Ski, DJ Ryow ou Asayake ont contribué à ces rapports, donnant au passage des couleurs musicales très différentes. Comment définissez-vous le “son” de Midicronica ?

La base de notre son est hip-hop, culture que nous respectons mais notre curiosité musicale est totalement libre (rires). Raison pour laquelle nous avons de cesse de collaborer avec différents types de créateurs.

Mm… Comment définir notre son ? La liberté !Notre musique est le son d’une liberté basée sur le hip-hop mais sans limites de genre… Ou quelque chose comme ça.

– De par ses personnages et illustrations, Midicronica a un univers visuel très spécifique, évoquant un peu Gorillaz ou les jeux Jet Set Radio. Qui est l’artiste derrière ?

Le duo d’illustrateurs “Steroid” a crée tous nos artworks. On travaille avec depuis le premier jour et avons gardé des liens très forts.

https://youtu.be/lmVo_4SSK5M
La fin de Samurai Champloo, illustrée par le titre “San Francisco”

– Le public international vous a découvert avec le titre “San Francisco” qui conclut la série Samurai Champloo. Quelle est l’histoire de cette collaboration ?

Notre membre #563 travaillait au magasin de disque de Nujabes à cette époque. Un jour, Nujabes cherchait un titre qui correspondait le mieux à la fin du dernier épisode et #563 lui fit écouter “San Francisco”, puis ça s’est fait tout seul.

https://youtu.be/r-i1g7rJN8Q

– Vous avez recemment sorti le single “Pause” qui annonce un nouvel album. Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ?

Pour être francs, nous avons déjà assez de titres en stock pour sortir le prochain album, mais nous avons quelques trucs à gérer avant. Nous vous demandons de patienter un peu. Nous voulons le sortir le plus rapidement possible donc nous travaillons dessus.

https://youtu.be/G47_rP5lz0g

– Qu’est ce qu’il y a dans vos playlists perso en ce moment ?

#181 : “J’écoute actuellement des artistes japonais comme Ovall, Wonk ou Afro Begue.”

#716 : “Zespri, Kiwi Brothers et Logic”

Merci à Takayuki Hashiguchi aka #181 pour le temps accordé et la mise en relation avec le groupe.

Retrouvez Pause sur l’ensemble des plateformes de streaming et l’actualité du groupe sur leur page Facebook.

About Author /

Leave a Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Start typing and press Enter to search