Blu & Exile – Miles

Blu & Exile ont fortement marqué 2007 avec Below The Heavens. Treize années et une myriade de LP/EPs/mixtapes/collaborations chez Fat BeatsDirty Science et consorts plus tard, c’est le projet Miles qui vient nourrir une flamme toujours intacte, et marque une nouvelle étape dans l’histoire du binôme.

Nous avons planté les graines de la créativité et fait pousser une quarantaine de plantes […] Nous avons ensuite cueilli celles qui nous semblaient les meilleures pour un album, mais ça ne veut pas dire pour autant que les autres fleurs n’étaient pas belles.
– Exile
Miles évoque la transmission, tant dans sa couleur musicale, ses extraits, son propos, les figures à qui il rend hommage (comme Miles Davis) et les amis de très longue date invités dans le projet. De Miguel l’ami d’enfance de Blu à Aloe Blacc l’autre binôme iconique d’Exile, avec qui il forme Emanon,  en passant par les tenants et héritiers du feu sacré présents dans le tracklisting, Miles est une réunion de famille.
Le genre d’album aux allures de moments sincères entre proches, capturés sur bande VHS que l’on se repasse encore et encore. Avec ce LP, on retrouve en 2020 cette chaleureuse atmosphère de fait-maison, propre à la scène alternative hip-hop/jazz
 

En écoutant cet album, on voit l’histoire défiler, les rapports de filiation entre genres/courants s’affirmer, les souvenirs émerger et les perspectives heureuses se dessiner. Dense et plein de sens, que l’on alimente nos pensées où que l’on trouve matière à danser avec, Miles de Blu & Exile est un passage obligé dans nos playlists d’été :

About Author /

Leave a Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Start typing and press Enter to search